Le détachement et l’identité humaine – Simon Leclerc

Bonjour à vous tous,

Je suis heureux de revenir vers vous en ce jour afin de partager un nouvel éclairage sur ce chemin qui nous rapproche toujours davantage de l’unité recherchée avec nous-même. En fait, quel est ce «nous-même» qui à la fois nous intrigue et nous fascine? Lorsque l’on comprend que le but du chemin spirituel est de fusionner complètement avec notre essence, de la devenir en totalité, la véritable question devient «qui suis-je donc vraiment, au-delà de ce qui est visible; quelle est mon essence»?

Bien sûr, nous avons développé une perception sociale de nous-même qui a débuté par nos relations familiales. Cela nous a appris à nous découvrir dans une dynamique qui a d’abord été motivée par notre envie d’être aimé. Comme je l’ai souvent mentionné, dès notre arrivée au monde, notre première pulsion de vie nous pousse à vouloir être aimé de notre «comité d’accueil», et ce à n’importe quel prix. Si cet amour reçu est inconditionnel, nous apprendrons dès le départ à développer une reconnaissance profonde de notre être, de notre essence, car nous serons alors rassurés sur le fait que peu importe ce que nous découvrirons de nous, cela sera accepté et aimé. Dans ces conditions, la quête de soi devient grandement facilitée.

    la suite ICI

La douceur et le chemin de croix – Simon Leclerc

Bonjour à vous tous,

C’est toujours un plaisir pour moi de reprendre l’enseignement et de créer un nouveau message pour le site Internet. Ces éclairages me permettent de mieux intégrer ce que je partage, et lorsque cela résonne avec les gens qui les lisent, c’est encore plus stimulant pour moi.

Ces dernières années, j’ai été encouragé à entrevoir la vie sous l’angle de mes idéaux, car je savais que si je voulais donner un sens à mon incarnation, il me fallait m’y aligner. J’hésite ici à employer les termes «mission de vie» ou «mandat d’incarnation», car pour moi, il s’agit vraiment de se créer une vie heureuse où ce que l’on entreprend nous apporte de la joie. Cela n’a rien à voir avec un devoir accablant ou une forme quelconque de missionnariat. C’est un chemin réjouissant destiné à nous rendre profondément heureux.

Un mandat d’incarnation fastidieux, austère et déprimant ne peut correspondre à ce qui est insufflé par l’âme. Si un être se sent attiré par un chemin lourd où le but est d’accomplir une tâche qu’il considère nécessaire, il est plus que probable qu’il s’agisse plutôt d’une mémoire nourrie par une sensation de culpabilité. L’être a alors l’impression qu’il doit accomplir une certaine tâche pour se racheter d’un quelconque passé, ou, comme disaient nos ancêtres, «pour gagner son ciel». De mon côté, quand je parle d’une «mission de vie», je fais référence à un parcours qui apporte une joie profonde et réelle, tout en sollicitant le meilleur de nous. Découvrir ce chemin qui nous fera vibrer en profondeur est le «but de notre incarnation» et c’est la voie royale qui conduit au bonheur.

    la suite ICI

Le « pré-Secret » – Simon Leclerc

Bonjour à vous tous,

Plusieurs mois de «silence radio» (période sans partage sur mon site Internet) m’ont permis de ressentir et d’intégrer beaucoup de choses en moi et le mouvement qui a suivi a été des plus inspirants. Après cette forme de pause, j’ai eu l’impression d’accéder à de nouvelles compréhensions spirituelles et l’enseignant en moi est conscient qu’en les partageants, j’en facilite l’intégration. Me revoilà aujourd’hui avec ce nouveau message de soutien visant à stimuler notre pouvoir créateur et la sensation réelle que nous sommes aux commandes de notre navire terrestre (notre vie).

Comme plusieurs, j’ai été exposé moi aussi au mouvement spirituel visant à encourager ce que nous pourrions appeler la «pensée positive», et dont les livres «Le Secret» (The Secret), «Think and grow rich» (Pensez et devenez riche) et plusieurs autres en ont été les catalyseurs. Ces écrits décrivent le lien direct qui existe entre nos pensées et notre réalité physique concrète.

Sensation d’impuissance
Cette vérité crée une situation problématique pour plusieurs humains, puisque peu de gens réalisent que c’est leur propre état d’esprit qui moule leurs expériences de vie. Ils préfèrent en vouloir à ce qui est extérieur à eux et s’imaginer qu’ils sont devenus ce qu’ils sont à cause des influences reçues. Ils se perdent alors dans les blâmes, les reproches et l’amertume, et nourrissent intérieurement une sensation d’impuissance. S’ils finissent aigris et amers, ils blâmeront leur entourage et la société, alors qu’ils oublient qu’ils portent en eux un vaste bagage d’expériences cumulatives, qui incluent aussi les vies antérieures.

    la suite ICI

L’attente et la sensation d’impuissance

Un beau partage de Simon Leclerc. Extrait…

Bonjour à vous tous,

Je suis revenu d’un long voyage de 6 mois, qui m’aura conduit de la Chine à l’Irlande, en passant par l’Himalaya du nord de l’Inde. À mon retour à la fin de l’été dernier, j’ai pris une pause de mes engagements professionnels pour me permettre d’intégrer ce que j’ai vécu. J’ai senti que je devais faire le vide pour laisser les nouveaux apprentissages reçus se déposer en moi.

Le temps est un concept difficile à comprendre pour le mental, car même lorsque nous nous percevons prêts pour un changement et disposés à vivre une nouvelle aventure dans notre vie, l’énergie nous demande parfois d’accepter que le timing n’y soit pas. Il faut alors laisser le temps s’écouler et à un moment, la vie nous informe, par un heureux « hasard », que l’énergie du changement souhaité est maintenant au rendez-vous. C’est d’ailleurs ce qui m’amène à vous transmettre ce nouveau message aujourd’hui, car le temps de me remettre en mouvement est arrivé pour moi.

Les cycles
Je compare souvent le processus de l’attente aux cycles lunaires qui durent 28 jours. Cette durée reste toujours la même, indépendamment du niveau d’impatience que nous pourrions y ajouter. Cela n’aura absolument aucune influence sur le processus. Mais à un moment précis, lorsque l’alignement est de nouveau parfait, la lune pleine devient palpable et visible pour tous.

    Tout le texte à lire ICI

Les sensations et leur pouvoir de transformation

Par Simon Leclerc

Écrit le 22 janvier 2017

Bonjour à tous,

Je suis heureux de revenir vers vous pour vous partager un nouveau volet des enseignements que j’intègre graduellement dans ma propre vie. En vérité, le fait de vous les partager m’aide à mieux les comprendre, car cela m’amène à les organiser sous une forme plus compréhensible.

Il existe autant de chemin d’évolution qu’il y a d’humains sur la Terre. Chacun observe la vie à travers le prisme de son propre vécu et de ses expériences, et ce que nous nommons l’évolution est en fait l’accumulation de cette sagesse acquise au cours de notre parcours de vie (qui comprend bien sûr les vies passées). En cours de route, les situations que nous expérimentons nous permettent de mieux nous connaître, car les états qu’elles soulèvent nous poussent à l’introspection.

Quand nous observons notre vie, la plupart d’entre nous considérons être plus sage aujourd’hui que nous ne l’étions il y a de cela quelques années. Nous connaissons une progression naturelle qui fait en sorte que nous apprenons de nos expériences, grandissant ainsi en sagesse et en conscience à chacun de nos pas.

Les êtres que nous rencontrons sur notre chemin nous permettent de mieux nous observer, car ils nous reflètent ce qui, de nous, cherche à être stimulé, éclairé. Tant ce qui nous fascine d’eux que ce qui nous irrite nous parlent de nous. Dans tous les cas, nous les attirons consciemment, ou inconsciemment, afin de servir notre évolution.

 Tout l’article ICI

Le tourisme spirituel

Un bel enseignement partagé par Simon Leclerc. Extrait…

La révélation

Cette révélation est à ce jour l’une des plus puissantes que j’ai reçue sur mon parcours spirituel. Encore aujourd’hui, j’en intègre la portée à plusieurs endroits de ma vie. J’ai si souvent laissé l’extérieur me montrer la voie, me disant que l’Univers savait mieux que moi. J’ai compris à quel point je me trompais. Cette expérience m’a démontré que j’étais responsable de créer tout ce que je souhaitais vivre. J’ai compris que rien ne doit être laissé à l’Univers, sans d’abord transiter par mon centre de création intérieur. C’est ce que les Maîtres nous disent depuis tant d’années à propos de la cocréation, mais que je n’avais jamais vraiment compris auparavant.

Une fois avoir reçu cette étonnante révélation, je suis retourné dans mon temple intérieur pour imaginer/ressentir mon nouveau lieu de vie. J’ai alors utilisé l’énergie de mon Hara (situé sous le nombril) combinée à l’énergie de mon Cœur, pour créer un moule dans lequel j’ai déposé l’intention de trouver un lieu de vie parfait pour moi. À partir de mon 3e œil, j’ai projeté dans ce «moule intérieur» une image/sensation de ce que cela pouvait représenter pour moi.      Tout le texte à lire ICI

19 et 20 janvier 2016 – La Loi d’Attraction

Vous ne pouvez pas réellement vous déconnecter de l’être passionné, de l’être de désir que vous êtes. C’est avec une totale lucidité que vous avez revêtu ce corps. Voilà pourquoi, lorsque vous essayez de tirer votre désir vers le bas, il revient sans cesse… Votre bouchon* flottera toujours, sauf si vous le maintenez sous l’eau.

* Voir le paragraphe « Laissez flotter votre bouchon » sur cette page ! Merci @nne 😉

Abraham, 19 avril 1997

La plus grande destruction qui a lieu sur votre planète, et la plus grande tristesse qui en découle, ce sont vos guerres engagées par l’homme, poursuivies par l’homme. Et néanmoins, lorsque nous percevons la vibration des masses qui sont impliquées dans le conflit (pas seulement les leaders, mais les masses qui sont impliquées), c’est celle d’une aventure très satisfaisante. Les guerres sont créées parce qu’elles satisfont quelque chose chez un grand nombre de gens — sinon il n’y en aurait pas.

Abraham, 23 mars 2002

Traduction JM
Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattractionsource/index.php

You cannot really disconnect yourself from the passionate, desirous being that you are. It was with enormous clarity that you came forth into this body, and that’s why when you try to hold your desire down, it keeps coming up…Your cork will always float unless you are holding it down.

The greatest destruction that takes place upon your planet, and the greatest sadness that is brought about as a result of it, are your man-made, man-induced wars. And yet, when we feel into the vibration of the masses that are involved (not just the leaders, but the masses that are involved) within the conflict, it is a satisfying adventure. Wars are created because they are satisfying something within large numbers of people—or it would not be.