A propos de ces temps de chaos – Pamela Kribbe

Pamela Kribbe canalise Marie Madeleine

Chers amis,

Je suis Marie-Madeleine et je suis ici parmi vous. J’aimerais toucher chacun de vous et poser un doux baiser sur votre joue. Vous m’êtes si chers. Je vous aime.

Je vois votre courage et votre force. Il vous en coûte beaucoup d’être ici sur la Terre, dans cette vibration, où la peur et la violence donnent souvent le ton. Il y a maintenant beaucoup d’informations régulièrement disponibles dans les médias qui demandent votre attention. Toutes les choses vieilles et sombre qui ont été refoulées et gardées cachées remontent à la surface. La technologie moderne joue un rôle dans ce sens, car elle aide à rendre les choses plus transparentes dans votre société. De plus en plus d’information est diffusée, et de nombreux pensées et pratiques sombres sont exposées, ce qui donne l’impression d’une intensification du mal, de l’obscurité.

Cependant, ce qui se passe réellement, c’est que les choses remontent à la surface, devenant visibles maintenant plus que jamais, car il y a d’énormes processus de transformation en travail sur Terre. Des couches anciennes d’abus de pouvoir, de tyrannie, de peur et de désespoir sont exposées à la lumière. Et c’est une bonne chose, car en faisant un pas vers une plus grande transparence, il est possible d’agir différemment. La conscience vient avant le changement, c’est toujours ainsi.

C’est cette phase de conscience que l’humanité et la Terre traversent actuellement à un niveau mondial. Les processus qui se déroulent en chacun de vous individuellement – l’émergence de couches anciennes de peur, colère et douleur – se déroulent aussi collectivement sur une grande échelle. La bonne nouvelle, c’est que le monde est prêt pour cela. Il faut un espace pour permettre aux choses anciennes et cachées de venir à la surface, et c’est ce qui se passe maintenant.

La conscience a déjà changé ; elle est plus ouverte à la vérité et à l’honnêteté. Ressentez-le au fond de vous. Sentez un courant de conscience axé sur l’ouverture et la transparence, sur la recherche de la vérité, et sur la dénonciation de l’injustice et des discriminations. Ce courant de conscience existe dans le monde, alors connectez-vous à ce flux de vérité.
C’est le courant de conscience dans lequel votre âme veut évoluer, parce que votre âme veut aider à révéler plus de vérité. Il y a une impulsion puissante en votre âme pour soutenir la transformation de conscience, mais il y a aussi une confusion dans votre esprit, parce que soutenir la transformation de la conscience implique un certain nombre de choses. La première est qu’il est nécessaire de vous éloigner de l’ancien et de devenir vraiment honnête au sujet de vos sentiments et de vos pensées ; en d’autres termes, vous devez apprendre à être transparent avec vous-même. C’est seulement de cette façon que vous pouvez être un exemple pour les autres.

Vous êtes sur la voie intime de votre âme, celle de votre transformation en travailleur de lumière ou en travailleur de conscience. Vous devenez un enseignant dans la mesure où vous vous éloignez de l’ancien auquel vous êtes encore lié. C’est toutefois une étape qui peut instiller la peur et la solitude en vous, du moins temporairement. Reconnaissez votre désir de vérité et votre désir d’aider à changer ce monde ; votre soif d’une nouvelle Terre en harmonie avec la nature ; votre désir d’un monde fait de personnes qui peuvent à nouveau rire et grandir, et être authentiques, libérées des peurs et de la tyrannie du passé.

Votre soif de cela est très profonde ; c’est votre rêve, votre idéal. Sentez comme cela vous rend différent, en ce sens que vous avez déjà un pied – celui de votre âme – en dehors de l’ordre établi. Pendant un instant, identifiez-vous complètement avec cet aspect de vous-même, le révolutionnaire ; celui qui voit et veut amener ce qui est sombre et refoulé à la lumière de la conscience ; celui qui veut aider à donner naissance au nouveau, et c’est vous ! Et en devenant de plus en plus celui-là, vous passez par un profond processus interne de libération des peurs, des anciennes contraintes, et c’est votre processus intérieur. Ayez du respect pour votre courage et votre détermination !

Beaucoup parmi vous sont confus quant à la situation mondiale telle qu’elle existe aujourd’hui. Le monde est dans le chaos et la vie émotionnelle des gens sur Terre est, pour la plupart, chaotique. Tout le monde est en quête de quelque chose et, en raison du grand nombre de changements et de l’information massive disponible, les gens sentent beaucoup plus quelles sont leurs possibilités, comment ils peuvent se développer, et comment ils souffrent et ce qui cause leur douleur.

Il y a beaucoup plus de conscience. Avant qu’il puisse y avoir une harmonie intérieure et une paix, l’agitation et la douleur s’accroissent. C’est le résultat de la prise de conscience ; vous ne pouvez plus cacher ces choses. Vous voyez cette douleur, et par votre cœur, vous voulez l’atténuer chez les autres. Pourtant, en même temps, parce que vous avez souffrez tant en vous-même, vous êtes confus quant à savoir qui vous êtes, où vous êtes, ou quel est votre chemin.

Imaginez maintenant que vous voyez la Terre et ses habitants comme un grand globe. Vous vous tenez en retrait et vous la contemplez comme une sphère géante avec beaucoup d’énergie. Il y a beaucoup de quêtes sur Terre et il y a aussi beaucoup de douleur. Regardez simplement les couleurs de cette sphère. Voyez comme elles coulent et se déplacent, pas seulement les teintes du chaos, mais aussi celles qui vont dans le sens de l’innovation. Regardez et ressentez ce que fait ce globe, mais sachez que vous pouvez vous rester à l’écart ; que vous pouvez vous en détacher.

Puis reculez-vous et tournez votre conscience du globe vers vous-même. Vous avez regardé la Terre avec soin, l’énergie de l’humanité. Maintenant, concentrez votre attention sur vous-même et voyez-vous comme une forme d’énergie, non plus comme un être humain, mais avec une apparence énergétique.

Regardez votre coeur. Sentez comme la douleur et la souffrance de l’humanité vous ont touché. Sentez votre compassion, votre désir de lumière. Peut-être que vous pouvez voir cela plus clairement avec les proches que vous aimez, car vous voulez tellement qu’ils aient de la lumière, de l’amour et de la guérison. Voyez ce que cela signifie pour votre cœur. Est-ce que votre cœur est douloureux ? Lorsque vous ressentez la douleur d’une autre personne, vous êtes relié à elle par un cordon d’énergie qui renferme des énergies sombres, donc vous souffrez avec elle. Vous ne vous grandissez pas, vous ne vous élevez pas au-dessus d’elle, vous vous faufilez dans la peau de cette personne et vous souffrez avec elle. Et, en même temps, vous vous sentez impuissant à changer quoi que ce soit.

Regardez les énergies du monde extérieur que vous portez et qui ne vous appartiennent pas, mais qui rendent votre cœur lourd. Permettez que ces énergies s’écoulent sous la forme d’une couleur foncée, ou une sensation de lourdeur, et voyez à quoi elles ressemblent, et où elles se manifestent dans votre aura ou votre corps.

Ensuite, faites un autre pas en arrière. Laissez partir ce cordon d’énergie, cette chaîne de compassion, qui vous diminue et vous oblige à trop donner. Faites un pas en arrière et détachez-vous de ce cordon. Si vous avez du mal à le faire, imaginez que je suis avec vous et que je vous invite à le faire. Prenez ma main et voyez dans mes yeux qu’il est bon pour vous de lâcher. C’est maintenant ! Laissez les énergies grises et sombres s’échapper de vous et enveloppez-vous de lumière. Cette lumière est simplement là ; vous n’avez pas à la créer, elle est à vous : c’est la lumière que vous avez supprimée. Laissez cette lumière vous envelopper entièrement, quelle que soit la couleur qu’elle prenne.

Vous êtes maintenant encore plus éloigné de la Terre et des autres personnes. Vous buvez l’énergie de votre âme, la partie de vous qui observe et supervise, qui rend les choses transparentes. Laissez-vous nourrir complètement par cette énergie, de la tête aux pieds, et sentez votre aura comme un œuf, une forme ovale imperméable en surface.
Rechargez-vous et sentez que vous avez pleinement le droit de vous nourrir de cette façon. Entrez en vous et lâchez tout le reste. Vous pouvez à nouveau respirer et ressentir votre inspiration originelle. Vous êtes né pour faire l’expérience de la joie. Ressentez cette joie originelle, libre de toute lourdeur, et donnez-vous à elle.

Vous êtes dans la confusion, et parfois vous êtes tellement impliqué dans la souffrance sur Terre, que vous oubliez qui vous êtes. Vous êtes les représentants de la nouvelle énergie sur Terre, surtout lorsque vous êtes complètement chez vous en vous, lorsque vous vous sentez à la maison à l’intérieur de votre propre territoire. Vous savez alors comment gérer vos limites. Vous irradiez le nouveau monde dans sa forme optimale, et il n’y a rien à changer.

En étant totalement vous-même, vous rayonnez d’une nouvelle conscience qui ne peut pas aider les autres, mais qui peut les toucher. Ceux qui sont prêts sont touchés par vous sans que vous ayez à aller au-delà de vos limites, sans que vous vous épuisiez, ou que vous fassiez plus d’efforts, ou que vous luttiez contre la douleur et les souffrances des autres. Ce n’est pas la voie vers le nouveau monde.

Imaginez maintenant que cet œuf énergétique, dans lequel vous vous sentez léger et en sécurité, flotte lentement vers la Terre. À mesure que la Terre se rapproche, vous vous sentez léger et transparent, et vous savez que les vibrations de la Terre et les peurs qui y résident ne peuvent pas vous affecter. Voyez ces peurs face à vous comme des vibrations grises qui ondulent sans effort autour de votre œuf, car elles ne peuvent y entrer. Vous vous reliez à votre propre énergie – votre plénitude concentrée – et vous êtes soutenu par moi, par votre âme, par tout ce qui est bon, léger et joyeux. Vous êtes autorisé à être ici à partir de votre centre le plus profond, qui est léger et joyeux, grand et beau, et libre.

Imaginez que vous atterrissez maintenant sur la Terre. Vous vous tenez dans un corps terrestre, les deux pieds fermement posés au sol. Vous vous trouvez d’abord dans la nature, pieds nus dans l’herbe, ou sur une plage, ou à n’importe quel endroit de votre choix, et vous amenez tout avec vous : votre âme, votre force intérieure, votre résilience, vos visions. Harmonisez-vous à cette planète, la Terre. Sentez comment elle vous voit quand vous habitez votre puissance. Sentez-vous son enthousiasme ? Elle vous soutiendra, vous donnera des racines, vous rendra puissant.

Imaginez maintenant que vous vous promenez au cœur d’une ville. C’est le chaos. Il y a non seulement beaucoup d’activité physique – des gens, des voitures, du bruit – mais il y a aussi une énergie plus nerveuse, plus chaotique. Tous ces sentiments, ces émotions et l’humeur des gens tournoient autour de vous, et il y a peu d’espaces naturels pour apporter calme et équilibre. Pourtant, vous êtes là dans votre œuf fait d’énergie lumineuse, votre propre énergie.

Imaginez ceci : vous êtes debout au milieu d’une rue, ou sur un trottoir, et vous prenez le temps de vraiment vous sentir là. Au milieu de tout ce béton de la ville, vous êtes conscient de la Terre Mère, car elle est aussi là. Grâce à sa présence, vous prenez conscience des cœurs de toutes les personnes qui marchent ici. Parmi toutes les émotions superficielles – la confusion, la précipitation, l’impatience – un cœur vit dans chaque être humain. Restez détaché de toutes ces énergies confuses qui déferlent autour de vous ; concentrez-vous plutôt sur ces cœurs.

Vous sentez que vous vous tenez fermement debout, et qu’il y a un espace invisible autour de vous. Même lorsque les gens marchent près de vous, cet espace est toujours là. Sentez-vous fermement ancré à la terre. Vous êtes connecté à tous ces gens, mais cela ne doit pas vous inquiéter. Ressentez la promesse qui existe en chacun de ces cœurs. Ressentez que dans le cœur de chaque être humain, il y a un désir et une recherche de la vérité, de la lumière, même si parfois la vérité se trouve uniquement sur toutes sortes de sentiers tortueux. Cela fait partie du chemin humain.

Sentez l’énorme puissance et l’endurance des gens et voyez la logique de chaque chemin unique : une direction, un but. Ayez confiance en leurs cœurs. Ne contestez pas les tours et les détours de leur route ; n’essayez pas de simplifier leurs chemins, ce n’est pas votre affaire. Votre travail consiste simplement à toucher leurs cœurs par votre présence et votre conscience, et vous le faites déjà en étant présent.

Imaginez que vous êtes debout au milieu de la rue et que vous sentez dans votre cœur une douce intention d’atteindre les cœurs de toutes ces personnes là-bas par une caresse, un geste tendre, c’est tout. Par ce geste, vous dites simplement: «Je vous vois», et vous restez tranquille dans votre propre énergie, vous restez dans votre propre espace et vous maintenez la connexion avec votre ventre, vos jambes et vos pieds, et vous vous sentez libre.

C’est votre «travail» : être différent, mais être toujours au milieu du monde ; pour aider, mais pas pour vous perdre dans la souffrance et la douleur des autres ; pour donner à partir de votre cœur. D’un côté, vous sortez de la société, mais de l’autre, vous vous y reliez par le cœur, et en faisant cela, vous accomplissez le but de votre âme et c’est votre plus grand souhait.

De cette façon, vous contribuez à un monde différent et meilleur, mais vous vous libérez aussi de l’ancien ; libérez-vous de ce qui vous a maintenu enchaîné à la peur. Où que vous vous trouviez sur ce chemin, je vous demande de vous respecter, d’avoir le courage de vous retirer régulièrement et profondément en vous-même. Je vous demande de relâcher momentanément ce qui vous lie à tout le reste et d’expérimenter la beauté et le pouvoir de votre âme. De cet espace, vous pouvez faire un nouveau pas dans le monde, car vous savez que vous n’avez pas grand chose à faire. Il s’agit vraiment d’être profondément chez vous en vous, de respecter votre propre énergie d’âme, et de là, d’aller doucement dans le courant de la vie.

Je vous salue tous avec le plus grand respect. Ressentez mon admiration pour vous tous. Vous êtes les enseignants des temps nouveaux. Merci beaucoup.

©Pamela Kribbe

Page d’origine : Jeshua.net
Traduction Jeanne Ménoret /
surlechemindelumiere.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s